Revue de presse

Sur Je ne sais même plus quelle tête il a de Véronique Willmann Rulleau :

Sous la plume de Warren Bismuth, sur le blog Des livres rances : “Véronique WILLMANN RULLEAU y va avec pudeur mais hargne, dans une volonté féministe de témoigner sur l’indicible. Mais c’est aussi un hommage à la littérature, par la forme même de l’écriture…”

Sous la plume de Pierre-Vincent Guitard, sur le blog e-littérature: “Comment dire autrement cet enchaînement de la soumission qu’avec ce style épuré. Ce témoignage demandait à être revécu, cet escalier qui pleure à être descendu, ce corps écrit pour enfin apercevoir le jardin d’Eden, celui des mots.”

Sur Nous avons la mer, le vin et les couleurs de Nikos Kavvadias :

  • “Mots au-dessus des flots”: très belle page de Sophie Launay sur le blog L’heure grecque (février 2021)
  • Sous la plume de Patrick Schindler, aka “le Rat noir”, qui nous fait partager son ravissement d’avoir découvert Athènes, la librairie Lexikopoleio et la correspondance de Kavvadias (février 2021).
  • “Le mal du départ“, dans En attendant Nadeau, par Ulysse Baratin (1re quinzaine de décembre 2020),
  • Article de Guillaume Decourt dans la Quinzaine littéraire de novembre-décembre (n°1231)
  • “Des histoires de marin, ni vraies, ni fausses””, par Fabien Ribery (blog L’intervalle, 19 novembre 2020),

Sur Journal d’un timonier et autres récits de Nikos Kavvadias

  • L’écrivain Jacques Josse sur son blog (août 2018)